Nouvelles


 

Diriger pendant une période de turbulences: Réflexions tirées du webinaire du 19 mars du Dr Michael Gardam

20 mars 2020

Le 19 mars 2020, le Collège canadien des leaders en santé a diffusé un webinaire donné par le Dr Michael Gardam, médecin-chef à l’Hôpital Humber River et médecin spécialisé et expert en maladies infectieuses. Dans une conversation avec Brenda Lammi du CCLS, il a discuté des stratégies efficaces que les leaders en santé peuvent appliquer directement à leur travail.   

Vous trouverez ci-dessous les principaux points et les conseils que Brenda Lammi a personnellement retenus de son dialogue avec le Dr Michael Gardam.

Diriger pendant une période de turbulences : Comment guider vos équipes à travers la pandémie de coronavirus

 

Être son propre leader

Il est essentiel de se réserver du temps pour soi pendant cette période de turbulences. Il faut laisser tomber la mentalité de « leader héroïque » et bâtir une équipe de leaders compétents qui peuvent, chacun leur tour, diriger et suivre, et prendre le temps de recharger leurs batteries.  

Nous parlons de la nécessité pour les leaders de définir clairement leurs valeurs puisque celles-ci les aident à naviguer dans le monde volatil, incertain, complexe et ambigu (VUCA) des soins de santé. Jamais cela n’a été aussi vrai qu’aujourd’hui. Le Dr Gardam a insisté sur les valeurs que sont l’honnêteté, l’authenticité et la transparence pour établir clairement ce que vous savez et ne savez pas, communiquer cette information à votre équipe et pouvoir modifier les priorités et changer de cap à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles.

 

Engager les autres

Les leaders sont bombardés d’informations de nombreuses formes pour de multiples raisons et provenant de très, très nombreuses sources. En tant que leader, il est essentiel de faire le tri parmi ces sources et de sélectionner les canaux auxquels vous accorderez votre attention, étant donné que vous ne pouvez pas tout lire et réagir à toutes les communications. Il est aussi extrêmement important, pour assurer l’efficacité dans l’ensemble du système et atténuer l’anxiété causée par les informations contradictoires (dont certaines peuvent être non fondées), que les leaders communiquent clairement avec leurs équipes et veillent à ce que tous se concentrent sur les informations les plus fiables.  

Pour soutenir vos équipes, faites quotidiennement l’effort de communiquer avec elles de façon utile et selon votre disponibilité. Si vous ne pouvez pas le faire en personne, alors faites-le par messages textes, courriels ou d’autres moyens de communication. Il est important aussi de tenir compte des défis que présente l’adoption du bon ton dans les communications écrites, de faire attention pour ne pas être trop brusque dans vos messages et d’inclure des éléments personnels comme vous le feriez si vous étiez là en personne, même si votre temps est limité.

En ce moment, le système de santé accorde beaucoup d’importance au maintien de la sécurité physique des employés. Il faut aussi accorder une attention prioritaire à la sécurité et au bien-être psychologique des travailleurs de la santé dans le système.

 

Atteindre des résultats

Il faut actuellement se recentrer et définir les priorités immédiates et les résultats que vous vous efforcez d’obtenir pendant la pandémie, surtout pendant ses premières phases. Cela vous permettra de concentrer votre énergie et les efforts de vos équipes sur ces buts immédiats à atteindre parmi de multiples buts prioritaires importants.

En temps normal, la tendance consiste à favoriser le leadership partagé. Étant donné les turbulences que cause la pandémie, il faut passer à une forme de leadership axée sur le commandement et le contrôle. Cela favorisera l’établissement d’une source ou d’un canal unique d’information pertinente qui permettra de s’assurer que tous travaillent en collaboration les uns avec les autres pour atteindre les mêmes buts et en disposant des mêmes connaissances des procédures et protocoles opérationnels ou d’exécution afin de maximiser l’efficience. Il faut toutefois maintenir au sein des équipes une confiance et une responsabilisation pour veiller à ce qu’elles conservent un degré approprié d’autonomie, qu’elles se partagent les tâches à tour de rôle et qu’elles réunissent une diversité de compétences orientées vers l’atteinte des priorités organisationnelles.

 

Développer des coalitions

Pendant l’épidémie de SRAS, les organisations n’ont pas eu tendance à faire appel les unes aux autres et à collaborer ou à communiquer entre elles. Dans le cas du COVID-19, de nombreuses organisations communiquent et collaborent à de multiples niveaux, ce qui pourrait être utile ou non étant donné la multitude de secteurs concernés (organisations communautaires et administrations municipales, provinciales et fédérale). Le Dr Gardam a insisté sur la nécessité de canaliser l’information et de prioriser les partenariats qui conviennent à votre propre organisation.

 

Transformer les systèmes

Nous avons appris et dit bien des choses pendant et après l’épidémie de SRAS et quelques changements ont été apportés, mais ils n’ont pas été suffisants et n’ont pas été soutenus puisque le système de santé n’était pas prêt pour la présente pandémie. Tout en affrontant la situation d’urgence actuelle, prenons les moyens d’en tirer des leçons et de nous assurer que nous serons prêts la prochaine fois, s’il y en a une.


Le webinaire du 19 mars avec le Dr Michael Gardam, « Leading in turbulent times – how to guide your teams through the Coronavirus pandemic » (Diriger pendant une période de turbulences : Comment guider vos équipes à travers la pandémie de coronavirus), est disponible ci-dessous. Cliquez ici pour voir la vidéo.



Partager ­