Nouvelles


 

Résumé du webinaire présenté par la Dre Christine Korol le 9 avril

21 avril 2020
Ce résumé du webinaire Supporting the Well-Being of Healthcare Workers on the Front Line of the Covid-19 Crisis (Favoriser le bien-être des travailleurs sur la ligne de front de la lutte contre le COVID-19) présenté par la Dre Christine Korol, a été préparé par Brenda Lammi, vice-présidente, Développement professionnel et du leadership au CCLS. Nous résumons ci-dessous par catégories (établies d’après les domaines du Cadre LEADS) les conseils de la Dre Korol sur les mesures que peuvent prendre les leaders en santé pour minimiser l’impact des longues périodes de travail en temps de crise et prévenir les traumatismes qu’elles peuvent causer.


Être son propre Leader

Conseils pour que les leaders démontrent leur « force » au travail :
  • Excusez-vous lorsque vous faites une erreur; cela renforcera la confiance.
  • Demandez à une tierce partie de vérifier le ton de vos messages (surtout si vous êtes fatigué et que tout le monde est un peu irritable) pour vous assurer que le ton de vos messages est bien celui que vous vouliez leur donner.
  • Rendez-vous sur les lignes de front.
  • Donnez-vous du temps pour gérer vos sentiments; prenez des pauses (pour vous empêcher de vivre le traumatisme des autres).
  • Consultez vos pairs concernant les décisions et actions (le CCLS offre à ses membres des séances gratuites de coaching en groupe).
  • Recourez aux séances d’entraînement à la pleine conscience et de psychothérapie pour vous aider à vous libérer du jugement que vous portez sur certaines situations et pour bâtir votre confiance en votre capacité de composer avec la situation à laquelle vous faites face.


Engager les autres

Conseils à l’intention des leaders pour renforcer la confiance des employés aux premières lignes :
  • Créez un plan de communication. Il aidera le personnel à rester en santé et bien équilibré et à prévenir les traumatismes.
  • Planifiez des réunions où le personnel pourra parler de ses craintes; répondez aux questions de façon honnête et transparente.
  • Envoyez des questionnaires pour que les employés puissent s’exprimer, donner des suggestions et aider à régler des problèmes.
  • Livrez continuellement le message que les choses changent chaque jour et que vous faites de votre mieux en tenant compte des informations que vous avez, et que vous partagez le but commun qui est de vous assurer que tout le monde demeure en santé.
  • Demandez explicitement aux employés de vous accorder le bénéfice du doute et de s’adresser à vous pour demander des précisions si une décision n’est pas claire ou suscite des préoccupations.
  • Affinez vos habiletés en communication positive, en faisant preuve à la fois de fermeté et de gentillesse. Inspirez-vous de personnes que vous admirez (comme Barack Obama).


Atteindre des résultats

La façon la plus simple de soutenir votre personnel et de prévenir les traumatismes consiste à les aider à répondre à leurs besoins fondamentaux. Voici quelques conseils :
  • Mettez des denrées de base à la disposition du personnel (comme du lait, des céréales, des fruits, des légumes, etc.).
  • Établissez un plan pour assurer la sécurité des familles, soit en fournissant des services de garderie ou d’autres endroits où le personnel peut dormir.
  • Offrez des services de massage ou de physiothérapie au personnel de première ligne.
  • Augmentez les dépenses admissibles pour la psychothérapie (ou prolongez la durée des avantages si possible).
  • Prévoyez des soins d’ordre spirituel.
  • Offrez des occasions de faire de l’exercice.

L’élimination des charges de travail non médical aidera à prévenir les traumatismes, l’épuisement et la frustration chez le personnel de première ligne. Voici quelques mesures possibles :
  • Ayez en poste des professionnels de la santé mentale qui pourront aider les familles ayant des proches aux soins intensifs ou qui sont décédés, afin que le personnel médical n’ait pas à le faire.
  • Augmentez la sécurité pour aider le personnel médical à gérer le public.
  • Fournissez du personnel de soutien administratif pour s’occuper des tâches administratives et gérer la transition rapide actuelle aux soins de santé virtuels afin que le personnel médical ne soit pas obligé d’apprendre de nouvelles tâches au beau milieu de la crise.
  • Assurez-vous que le personnel travaille dans son champ d’exercice.

Conseils aux leaders en santé pour réduire la détresse morale :
  • Établissez des protocoles clairs (par exemple, les critères à utiliser pour déterminer quels patients auront droit aux soins par ventilateurs; c’est un protocole terrible à mettre en place, mais il évite que les médecins individuels soient obligés de prendre ces décisions).
  • Attaquez-vous aux problèmes que pose le manque de ressources. Montrez à votre personnel que vous vous efforcez de distribuer l’équipement au mieux et soyez transparent concernant les mesures que vous prenez pour trouver des ressources.
  • Encouragez la consultation de pairs ou de mentors ( coaching de groupe et programme de mentorat du CCLS).
  • Encouragez l’entraînement à la pleine conscience et à l’acceptation pour les employés.


Développer des coalitions

La collaboration avec d’autres est essentielle pour favoriser le bien-être et prévenir les traumatismes chez le personnel. Voici quelques conseils :
  • Faites appel à des massothérapeutes et à des physiothérapeutes pour fournir des services au personnel de première ligne.
  • Augmentez la consultation d’éthiciens et de spécialistes de la gestion des risques. Au besoin, retenez les services de plus d’experts pour tenir des tables rondes ou pour améliorer l’accès aux experts.
  • Contactez des associations pertinentes concernant les ressources pour soutenir le personnel (comme l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, l’Association médicale canadienne, le CCLS).


Transformer les systèmes

Selon le milieu dans lequel vous travaillez, vous pouvez avoir des retombées immédiates et à long terme sur le bien-être du personnel. Vous pourriez, par exemple :
  • Fournir des fauteuils de massage ou un coin tranquille.
  • Fournir de meilleurs endroits où dormir (et permettre au personnel de dormir).
  • Donner accès à un espace sacré.


Partager ­